Quand les aéroports régionaux prennent leur envol : l’exemple de Maastricht- Aix-la-Chapelle

Premier épisode d’une série de billets consacrés aux aéroports inter-régionaux ou métropolitains en Europe et dans le monde au service du rayonnement de leur territoire 

 

Au carrefour de la Hollande méridionale, des Ardennes belges et de la Ruhr allemande, l’aéroport de Maastricht est l’exemple même de l’inter-régionalité réussie. Quand bien même le projet de cet aéroport a vu le jour en … 1919, à 8km de Maastricht, la commune qui a donné son nom au traité européen fondateur de l’euro.

Devenu civil en 1956, l’aéroport de Maastricht prend véritablement son envol dix ans plus tard en développant d’abord des liaisons régionales à destination d’Eindhoven ou Schiphol en Hollande.

En dépit de sa proximité avec les aéroports de Liège, Düsseldorf, Eindhoven ou encore Bruxelles (distants d’à peine une heure), l’aéroport ne cessera de grandir. Au début des années 2000, une nouvelle étape est franchie et aboutit à la création de l’aéroport « Maastricht- Aix-la-Chapelle ».

L’aéroport conjugue souplesse et flexibilité qui lui permettent d’utiliser au mieux l’efficacité du réseau, de prendre en compte les demandes de changement liées à la création d’un espace aérien avec libre choix des routes. Cela se traduit par une explosion du trafic au fil des années : 155 000 passagers en 2007, 363 000 en 2011.

Pour assurer son développement, l’aéroport se concentre sur des cibles particulières : les liaisons internationales (vers le Golfe notamment), les voyages à bas coûts vers les destinations du Sud (Côte d’Azur, Sud-Ouest de la France…), le cargo (avec une spécialité pour les matières périssables comme les fleurs, la viande, le poisson) ou le fret : dont la place parmi les activités de l’aéroport ne cesse de croitre, pour atteindre 54 000 tonnes transportées en 2006, une des dix meilleures places du classement européen établi par Eurostat. Mais pas question pour autant de se risquer à concurrencer le train sur des distances courtes. Il n’est toujours pas possible de faire un Paris-Maastricht en avion.

De 363 000 voyageurs en 2011, Maastricht-Aix la Chapelle vise désormais le million de passagers à l’horizon 2015. L’annonce par Ryanair de son installation à Maastricht vient crédibiliser cet objectif. La compagnie à bas coûts table sur 450 000 clients en 2013 ce qui doublerait en une année la fréquentation de l’aéroport.

Preuve s’il en est que la mise en cohérence efficace d’une infrastructure de transport implantée dans un bassin de quelques 800 000 habitants à l’économie dynamique doublée d’une mise en concurrence avec des projets ambitieux de développement d’un aéroport adapté aux besoins se révèle on ne peut plus payante pour toute la région de Maastricht.

 

(crédit photo : wikipedia)