Les alternatives au projet n’ont pas été étudiées

8 autres sites alternatifs à Notre-Dame-des-Landes ont fait l’objet d’une expertise complémentaire par le cabinet “Cosynergie” lors du Débat public. L’hypothèse de création d’une piste perpendiculaire à la piste existante à Nantes Atlantique a également été envisagée et fait l’objet d’une étude détaillée réalisée en 2006 par le Département de Loire-Atlantique.

 

Cette hypothèse de réaménagement imposerait de déplacer une partie des installations aéroportuaires, d’exproprier des entreprises et de nombreux riverains, dont la zone industrielle adjacente, pour un coût de travaux qui serait du même ordre de grandeur que le transfert, mais avec des fonctionnalités moins bonnes et un impact plus important sur l’environnement.

 

D’autres hypothèses de réaménagement de Nantes Atlantique, proposées par les associations d’opposants, ont été intégrées dans le cahier des charges des études réalisées à l’automne 2013 dans le cadre du groupe de travail contradictoire. Les conclusions des experts de la DGAC, reconnus à l’échelle internationale, démontrent que les travaux des opposants, comportaient des approximations et des erreurs d’appréciations liées notamment aux données de base fournies par les opposants au cabinet d’expert qu’ils avaient mandaté.

 

 

FAUX