Un enjeu d’aménagement du territoire

Afin d’accompagner au mieux les territoires concernés, les collectivités ont validé en juin 2013 des orientations stratégiques déclinées dans un accord-cadre territorial et un “contrat commun d’accompagnement des territoires” avec des financements au titre du volet territorial du Contrat de Plan État – Région 2015-2020 et pouvant bénéficier des dispositifs contractuels de la Région des Pays de la Loire, du Département de Loire-Atlantique, voire des subventions de l’Union Européenne sur la période 2016-2020.

 

Par ce contrat commun, il s’agit d’identifier les projets des intercommunalités et des communes les plus concernées par les impacts du futur aéroport pour répondre aux attentes des habitants, en matière d’équipements et de services de proximité.

 

enjeu-amenagementLes collectivités du SMA ont également approuvé en juin 2013, le Schéma d’accessibilité et de dessertes en transports collectifs de l’aéroport du Grand Ouest qui prévoit :

 

  • 1. La mise en place de cars à haut niveau de service (au départ de Nantes, Nort-sur-Erdre, et à terme Sucé-sur-Erdre) et de navettes routières (de Saint-Nazaire, La Baule, Redon et Rennes).
  • 2. Puis au plus près de l’ouverture, la mise en service d’une liaison en tram-train Nantes – La Chapelle-sur-Erdre – Treillières – Aéroport.
  • 3. Enfin, des liaisons ferroviaires, dans le cadre du projet des LNOBPL (Lignes Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire) entre l’aéroport et les villes de l’Ouest. Elles permettront à l’horizon 2030/2035, d’accéder au futur aéroport depuis Nantes en 20 minutes, Rennes en 30 minutes et Vannes en 45 minutes.

 

L’offre de mobilités d’accès à l’aéroport du Grand Ouest sera ainsi enrichie pour permettre à tous les citoyens des territoires concernés par le projet aéroportuaire de disposer d’une accessibilité performante par transports collectifs.